PUBLICITÉ

Allemagne : nouveau dérapage du leader de Pegida

Allemagne : nouveau dérapage du leader de Pegida
Tous droits réservés 
Par Fabien Farge avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Lutz Bachmann est encore au centre des critiques après avoir comparé hier soir le ministre de la Justice au chef de la propagande nazie, Joseph

PUBLICITÉ

Lutz Bachmann est encore au centre des critiques après avoir comparé hier soir le ministre de la Justice au chef de la propagande nazie, Joseph Goebbels lors d’une manifestation du mouvement islamophobe dans son fief de Dresde. 8000 personnes y participaient.

Une attaque condamnée par les sociaux-démocrates du SPD qui dénoncent “une attaque délibérée contre le cœur de la société civile allemande”. Une enquête a été ouverte pour diffamation par la justice.

Heiko Maas est l’une des cibles privilégiées de Pegida qui lui reproche sa vision de la justice et son “laxisme” vis-à-vis notamment des réfugiés ou de certains étrangers. Pegida est dans le collimateur de la justice allemande notamment après les nombreux dérapages de Bachmann.

Dérapages polémiques en série

Le leader de Pegida multiplie les sorties polémiques. De sa photo peu flatteuse en Hitler, aux propos choquants de certains de ses soutiens sur les camps de concentration, le mouvement anti-islam et xénophobe est accusé par les autorités de Berlin d’“attiser les haines “sur fond d’afflux massif de réfugiés en Allemagne.

Quand le fondateur du mvt xénophobe #Pegida compare le ministre allemand de la justice à Goebbels…. #nauseehttps://t.co/XDNddLWWBx

— Francoise Diehlmann (@FDiehlmann) 3 Novembre 2015

Justice Minister HeikoMaas</a> won&#39;t sue <a href="https://twitter.com/hashtag/Pegida?src=hash">#Pegida</a> leader Bachmann for comparing him to Goebbels. Wonder if Bachmann would do same?</p>&mdash; Tom Barfield (tombarfield) 3 Novembre 2015

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un membre de l'AfD accusé d'avoir été payé par la Russie

"L'intégration européenne doit se poursuivre", selon le vice-chancelier allemand Robert Habeck

Guerre en Ukraine : Kyiv a plus que jamais besoin du soutien de l'Allemagne