"Ils ont tiré en plein dans la foule en criant Allah Akbar"

"Ils ont tiré en plein dans la foule en criant Allah Akbar"
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

“Ils ont tiré en plein dans la foule en criant Allah Akbar“ (“Dieu est le plus grand”) c’est ce que rapporte un témoin de l’attaque des assaillants

PUBLICITÉ

“Ils ont tiré en plein dans la foule en criant Allah Akbar“ (“Dieu est le plus grand”) c’est ce que rapporte un témoin de l’attaque des assaillants sur la salle de spectacle Le Bataclan. “Des mecs sont arrivés, ils ont commencé à tirer au niveau de l’entrée” a-t-il poursuivi. “Ils ont tiré en plein dans la foule en criant Allah Akbar, avec des fusils à pompe je crois (…) Je les entendais charger, le concert s’est arrêté, tout le monde s’est couché à terre, ils continuaient à tirer sur les gens, putain c’est un enfer”, a-t-il enchaîné, la voix brisée par les sanglots.
“J’ai pris ma mère, on s’est couché au sol, quelqu’un a dit ils sont partis, on s’est enfui par une issue de secours, il y avait encore des coups de feu quand on est partis, on a enjambé des corps, c’est un cauchemar”, a ajouté le témoin, qui dit n’avoir vu des assaillants que “des silhouettes quand ils ont commencé à tirer les premiers coups de feu”.
“Ma soeur est dans le Bataclan”, a raconté Camille, 25 ans. “Je lui ai téléphoné. Elle disait qu’ils avaient tiré. Et puis elle a raccroché.”

Rue Bichat, dans un restaurant, Le Petit Cambodge, “c‘était surréaliste, tout le monde était à terre, personne ne bougeait”, a relaté une femme témoin des faits. _“C‘était très calme, les gens ne comprenaient pas ce qui se passait. Une fille était portée par un jeune homme dans ses bras. Elle avait l’air morte”, a-t-elle ajouté.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Attentats de Paris : les réseaux sociaux au service des victimes et de leurs proches

Le monde en bleu blanc rouge par solidarité avec les victimes des attentats de Paris

Attentats de Paris : chronologie de l'horreur