DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le monde des affaires suspendu à la décision de la BCE

Vous lisez:

Le monde des affaires suspendu à la décision de la BCE

Le monde des affaires suspendu à la décision de la BCE
Taille du texte Aa Aa

Dans ce nouveau numéro de Business Middle East cette semaine, nous discutons de la prochaine réunion cruciale de la Banque centrale européenne programmée jeudi 3 décembre. Le monde des affaires a en effet les yeux rivés sur Francfort. Mario Draghi y présentera ses dernières analyses et ses intentions sur la politique monétaire de la zone euro.
Plusieurs scénarios sont possibles pour l’euro dans un contexte particulier : la semaine dernière, l’euro est tombé à son plus bas niveau face au dollar en sept mois. Il en est de même pour les autres devises étrangères qui ont enregistré une faible performance.

Contexte

La Banque centrale européenne a laissé entendre à plusieurs reprises qu’elle agirait rapidement si nécessaire afin d’augmenter le taux d’inflation dans la zone euro. Le 3 décembre la BCE se prononcera aussi sur l‘éventualité d’un nouveau programme d’“assouplissement quantitatif”:http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20150121trib4545f3987/tout-savoir-ou-presque-sur-l-assouplissement-quantitatif-de-la-bce.html (Quantitative easing, en anglais).
Le président de la BCE a admis que l’objectif de 2 % d’inflation sera plus long à atteindre.
Mais, le 20 novembre Mario Draghi a défendu son programme d’assouplissement quantitatif au motif qu’il faisait baisser les coûts d’emprunt pour les entreprises de la zone euro .
Mais l’incertitude concernant les décisions de la BCE a déjà entraîné une baisse de l’euro face à la plupart des devises étrangères.

http://www.euronews.com/media/download/articlepix/graph-BME44-301115.jpg

L’euro a notamment perdu 3,83 % face au dollar; il a reculé de 2.17%n face au yen, de 2% face au Yuan, mais a gagné 0,43% face au franc suisse.