DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

3.000 migrants "économiques" bloqués à la frontière greco-macédonienne

euronews_icons_loading
3.000 migrants "économiques" bloqués à la frontière greco-macédonienne
Taille du texte Aa Aa

La situation demeure extrêmement tendue à la frontière entre la Grèce et l’ex-Répubique yougoslave de Macédoine, où des milliers de migrants patientent depuis des jours, voire des semaines, dans l’espoir de continuer leur route vers l’Europe occidentale.

Seules les personnes venant de pays en guerre, comme la Syrie, l’Irak ou l’Afghanistan, sont autorisées à rentrer, les autorités macédoniennes refusant l’accès aux migrants dits “économiques”. Ils seraient environ 3.000 dans ce cas, principalement originaires d’Iran, du Pakistan, du Bangladesh ou du Maroc à être bloqués, dans le froid, à la frontière. La mort par électrocution d’un Marocain, la veille, avait entraîné des heurts avec les forces de l’ordre.

Afflux de migrants en Méditerranée

Par ailleurs, en Méditerranée, les garde-côtes italiens ont annoncé avoir intercepté une dizaine d’embarcations avec près de 2.000 migrants, la plupart originaires d’Afrique subsaharienne. Compte tenu des bonnes conditions météos, d’autres arrivées sont prévues dans les prochains jours.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.