PUBLICITÉ

Élections régionales en France : le Front National en tête dans six régions

Élections régionales en France : le Front National en tête dans six régions
Tous droits réservés 
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Front National a réalisé un score historique lors du premier tour des élections régionales. Le parti de Marine Le Pen arrive en tête dans six

PUBLICITÉ

Le Front National a réalisé un score historique lors du premier tour des élections régionales. Le parti de Marine Le Pen arrive en tête dans six régions sur treize et recueille près de 30 % des suffrages, selon des résultats provisoires. La leader du FN a obtenu plus de 40 % des voix dans sa région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Idem pour sa nièce Marion Maréchal-Le Pen en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le parti frontiste jubile. “Ce vote confirme ce que le précédent scrutin avait annoncé, mais ce que les observateurs officiels ne voulaient pas admettre. Le mouvement national est désormais sans conteste le premier parti de France, alors qu’il est, rappelons-le, à peine représenté au Parlement”, a déclaré Marine Le Pen.

“Le mouvement national est désormais sans conteste le premier parti de France.” #régionales2015

— Marine Le Pen (@MLP_officiel) 6 Décembre 2015

Le FN est en tête dans 6 régions. C'est 6 de plus que lors des dernières régionales https://t.co/rh09IrR0KWpic.twitter.com/UX8Vjf6Ric

— Le Lab (@leLab_E1) 6 Décembre 2015

Deuxième avec environ 27 % des suffrages, la droite, emmenée par Les Républicains (LR) de Nicolas Sarkozy, n’est en tête que dans quatre régions.
L’ancien Président a donné la consigne pour le second tour : il n’y aura ni fusion avec la gauche, ni retrait de listes face au FN. “C’est un nouveau signe d’une profonde aspiration des Français à voir les choses changer dans notre pays. Il nous faut entendre et comprendre l’exaspération des Français”, a-t-il déclaré dans la soirée.

Les Français souhaitent que la priorité pour tous les responsables politiques soit que la République ne recule plus https://t.co/xqOKPkwzQ7

— Nicolas Sarkozy (@NicolasSarkozy) 6 Décembre 2015

Vouloir que la République ne recule pas en mélangeant les voix de la droite et de l'extrême droite, c'est du pur #Sarkozy#Regionales2015

— Jean-Chr. Cambadélis (@jccambadelis) 6 Décembre 2015

Enfin, le Parti socialiste, qui avait ravi la plupart des régions en 2010, n’est crédité que de 23 % des voix. Il est en tête dans deux régions. Dans la soirée, le parti a retiré ses listes en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Paca.
Le PS mise sur les voix des autres partis de la gauche pour rafler un maximum de régions au second tour. Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, se veut optimiste, : “J’ai regardé l’ensemble des résultats consolidés, ce qui fait le rapport de force entre la gauche, la droite et l’extrême-droite. Si je regarde ces rapports de force, le total de la gauche doit dépasser les 36% et fait le premier parti de France.”

Outre le score historique du Front National c’est le taux d’abstention qui marque les esprits puisqu’il atteint 49 %.

Le second tour des régionales aura lieu dimanche prochain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Régionales en France : tractations sur la stratégie pour contrer le FN au second tour

Régionales en France : des électeurs résignés ?

Quatre personnes blessées lors d'une attaque au couteau dans le métro de Lyon