EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La justice néo-zélandaise autorise l'extradition du fondateur de Megaupload

La justice néo-zélandaise autorise l'extradition du fondateur de Megaupload
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Kim Dotcom peut être extradé vers les Etats-Unis. La justice néo-zélandaise a donné son accord, mais le fondateur de l’ancien site de téléchargement

PUBLICITÉ

Kim Dotcom peut être extradé vers les Etats-Unis. La justice néo-zélandaise a donné son accord, mais le fondateur de l’ancien site de téléchargement Megaupload a aussitôt annoncé qu’il avait fait appel. Cet Allemand de 41 ans et trois de ses collaborateurs sont accusés par les autorités américaines de blanchiment d’argent, racket et détournement de droits d’auteur. Ils encourent 20 ans de prison.

Il y a quatre ans, la police néo-zélandaise avait arrêté Kim Dotcom dans sa luxueuse propriété d’Auckland à la demande des Américains.

D’après le FBI et le Département américain de la Justice, lui et ses co-accusés auraient empoché illégalement 175 millions de dollars et privé de droits d’auteur les ayants-droit d’oeuvres musicales, de films et autres produits piratés téléchargeables sur Megaupload jusqu‘à sa fermeture en janvier 2011.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Piratage : le fondateur de Megaupload reste en liberté sous caution

No Comment : Auckland, première grande ville à entrer dans l'année 2024

Nouvelle-Zélande : le futur Premier ministre dévoile une coalition de compromis