Afrique du Sud : une bourse pour "les vierges" crée la polémique

Afrique du Sud : une bourse pour "les vierges" crée la polémique
Par Ruth LAGO  avec AFP

Des bourses d'études universitaires à des filles à la seule condition qu'elles soient vierges. C'est la décision prise par une municipalité en Afrique du Sud.

Des bourses d‘études universitaires à des filles à la seule condition qu’elles soient vierges. C’est la décision prise par une municipalité en Afrique du Sud. Une initiative qui a attisé la colère des féministes qui y voient une atteinte à la dignité.

La mairie d’Uthkela dans la province du KwaZulu-Natal au nord-est du pays vient de mettre sur pied une aide financière baptisée “Bourses des vierges”. Cette bourse n’est accordée qu‘à la jeune fille vierge ayant obtenu de bons résultats. Pour soutenir son action, la municipalité dit vouloir encourager les jeunes filles à rester pures jusqu‘à la fin de leur cursus universitaire. “Il s’agit d’une toute nouvelle catégorie que nous avons mise en place cette année. La bourse est destinée aux jeunes filles qui sont encore vierges. C’est une catégorie introduite cette année par la mairesse. A chaque retour de vacances, les jeunes filles subiront une visite médicale et la bourse leur sera retirée si elles ont perdu leur virginité”, martèle Jabulani Mhkonza le porte-parole de la municipalité.

L’initiative adoptée par la mairie de la province du KwaZulu-natal a suscité la colère du groupe féministe Powa ( People Opposing Women Abuse) pour qui cette condition d’attribution constitue une violation des droits des jeunes étudiantes. Pour la présidente du mouvement Nonhlanhla, c’est une discrimination puisque les garçons eux ne sont pas testés, mais bénéficient des bourses. “Les jeunes filles sont privées de leur dignité et de leur intégrité. On leur refuse le droit à l‘éducation”, a-t-elle dit.

En Afrique du Sud, de nombreux jeunes gens bénéficient des aides publiques pour parvenir à étudier dans les universités jugées souvent très coûteuses.

À découvrir également