EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Réfugiés : de Lesbos à Idomeni, le flot ne se tarit pas

Réfugiés : de Lesbos à Idomeni, le flot ne se tarit pas
Tous droits réservés 
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Par dizaines, par centaines, les réfugiés continuent d’arriver chaque jour en Grèce, notamment sur l‘île de Lesbos, en provenance de Turquie. Ce

PUBLICITÉ

Par dizaines, par centaines, les réfugiés continuent d’arriver chaque jour en Grèce, notamment sur l‘île de Lesbos, en provenance de Turquie.

Ce lundi, plusieurs embarcations ont réussi à rejoindre les côtes.
Les passagers, dont des enfants en bas âge, ont alors été pris en charge par différentes associations.

En dépit des conditions hivernales, le flux ne se tarit pas, au contraire.

J'ai pris cette photo hier à Lesbos. Les yeux parlent, il suffit de les regarder #Grècepic.twitter.com/XetcfqrTR1

— Omar Ouahmane (@ouahmane_omar) 20 Janvier 2016

Et pendant ce temps à Lesbos où je me trouve. La neige, un vent glacial et des réfugiés syriens, afghans, irakiens.. pic.twitter.com/maGfjCIGhL

— Omar Ouahmane (@ouahmane_omar) 20 Janvier 2016

Depuis le début de l’année, l’Organisation internationale pour les migrations a dénombré près de 37 000 arrivées sur les îles grecques. C’est 21 fois plus qu’en janvier 2015.
D’après l’OIM, en trois semaines, 95 sont mortes dans cette traversée depuis la Turquie pour rejoindre les côtes européennes.

36,899 migrants incl.refugees arrived by sea to Europe 113 dead/missing https://t.co/RFhiLzlxOY#MigrationEuropepic.twitter.com/paaEpRZ72e

— IOM (@IOM_news) 22 Janvier 2016

Goulot d‘étranglement à la frontière gréco-macédonienne

Les réfugiés qui arrivent là, ne sont pas au bout de leur peine.
La route vers l’Europe de l’Ouest est pour le moment fermée au niveau de la frontière entre la Grèce et l’ancienne république yougoslave de Macédoine.
Et ils sont donc nombreux à attendre là que la frontière s’ouvre.

#migrants and refugees queue to receive food near Idomeni #Greece#AFP photo by SakisMitrolidis</a> <a href="https://t.co/R7YCeflFGo">pic.twitter.com/R7YCeflFGo</a></p>&mdash; Aurelia BAILLY (AureliaBAILLY) 21 Janvier 2016

Des rixes ont éclaté de lundi entre groupes de migrants. Un Pakistanais a été tué et deux de ses compatriotes ont été blessés à la suite d’une attaque au couteau d’un groupe d’Afghans, près du poste frontalier d’Idomeni.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La majorité des Grecs ont une bonne opinion de l'Union européenne

Le vote par correspondance possible en Grèce pour les élections européennes

Grèce : une mission pour sauver les eaux polluées d'Ithaque