Julian Assange bientôt libre ?

Julian Assange bientôt libre ?
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un groupe de travail de l'ONU a considéré "illégale" la détention du fondateur de WikiLeaks.

PUBLICITÉ

C’est un arbitrage favorable à Julian Assange, mais qui dans les faits ne devrait pas changer grand chose, pour le moment.
Un groupe de travail de l’ONU a considéré “illégale” la détention du fondateur de WikiLeaks, qui vit reclus depuis 2012 dans l’ambassade d’Equateur à Londres pour échapper à un mandat d’arrêt européen émis par la Suède. Mais pour le parquet suédois, cet avis n’a aucune incidence.

“La décision n’est pas formellement contraignante, la justice suédoise est libre de la rejeter, reconnaît l’avocat de Julian Assange, Per Samuelson. Mais ce sera difficile pour la Suède d’ignorer cet avis, car le groupe de l’ONU a interprété la loi suédoise et il considère qu’il est détenu. Or, Julian Assange est détenu depuis trois ans et demi ce qui est au-delà de la peine maximale qu’il risquerait s’il était condamné en Suède.”

Julian Assange est soupçonné de viol et d’agression sexuelle par la justice suédoise. Le fondateur de WikiLeaks nie ces allégations qui, selon lui, font partie d’un complot visant à l’extrader vers les Etats-Unis, où on lui reproche la publication de centaines de milliers de câbles diplomatiques et de rapports militaires top secrets.

Pour en savoir plus sur l’affaire Assange

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : manifestations de soutien à Julian Assange à Rome et Paris

Extradition de Julian Assange : la justice britannique doit bientôt trancher

Mobilisation pour réclamer la libération des otages à Jérusalem