EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

La justice britannique accorde un appel à Julian Assange contre son extradition aux États-Unis

Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, est extrait du tribunal.
Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, est extrait du tribunal. Tous droits réservés Matt Dunham/AP Photo
Tous droits réservés Matt Dunham/AP Photo
Par Anna DesmaraisAP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Détenu depuis cinq ans au Royaume-Uni et réclamé par les États-Unis, le fondateur de WikiLeaks s'est vu accorder ce lundi par la justice britannique un nouvel appel contre son extradition.

PUBLICITÉ

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange peut faire appel de l'ordre d'extradition vers les États-Unis pour espionnage, a décidé un tribunal londonien lundi.

M. Assange, âgé de 52 ans, a été inculpé de 17 chefs d'accusation d'espionnage et d'un chef d'accusation d'utilisation abusive d'un ordinateur à la suite de la publication, il y a près de 15 ans, d'un ensemble de documents américains classifiés sur son site web.

L'australien a passé les cinq dernières années dans une prison britannique de haute sécurité après s'être réfugié à l'ambassade d'Équateur à Londres pendant sept ans. Le fondateur de WikiLeaks ne s'est pas présenté au tribunal pour des raisons de santé, a indiqué son avocat.

Edward Fitzgerald a déclaré que les procureurs n'avaient pas garanti que M. Assange, qui est un citoyen australien et qui revendique des protections en tant que journaliste pour avoir publié des informations classifiées américaines, pourrait s'appuyer sur les protections de la presse prévues par le premier amendement de la Constitution des États-Unis.

Les procureurs américains accusent M. Assange d'avoir encouragé et aidé Chelsea Manning, analyste du renseignement de l'armée américaine à voler des dossiers militaires publiés par WikiLeaks.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Julian Assange bientôt libre ?

La justice britannique retarde l'extradition de Julian Assange

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange risque l'extradition vers les États-Unis