DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La croissance britannique dépendante de la consommation

Vous lisez :

La croissance britannique dépendante de la consommation

La croissance britannique dépendante de la consommation
Taille du texte Aa Aa

Les dépenses de consommation ont été le moteur de la reprise au Royaume-Uni au quatrième trimestre. C’est ce qui ressort du rapport de l’Office National des Statistiques. Il confirme une hausse de 0,5 % du PIB sur la période, portant la croissance à 2,2% sur l’ensemble de 2015, en ralentissement donc par rapport à 2014, où elle atteignait 2,9 %.

La hausse de l’activité dans les services sur les trois derniers mois de l’année a compensé une contraction de celle du secteur manufacturier. Selon l’ONS, ce déséquilibre menace la reprise sur long terme.