EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Les athlètes russes rêvent encore de Rio

Les athlètes russes rêvent encore de Rio
Tous droits réservés 
Par Cyril Fourneris
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À six mois des Jeux Olympiques, les athlètes russes s’entraînent dur en espérant la levée des sanctions. Ces derniers sont bannis des compétitions

PUBLICITÉ

À six mois des Jeux Olympiques, les athlètes russes s’entraînent dur en espérant la levée des sanctions. Ces derniers sont bannis des compétitions internationales, depuis les révélation en novembre dernier de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), décrivant le système de dopage d‘État en vigueur dans le pays.

Mais les athlètes doutent que le monde se passe de cette nation, qui figure tous les 4 ans dans le Top 5 du classement des médailles.

“On s’entraîne et on s’efforce d’obtenir de bons résultats. Les Jeux sans l‘équipe russe ce ne seraient pas vraiment les Jeux Olympiques. Je suis sur qu’on sera autorisés à participer”, dit le champion de Russie du 800m, Konstantin Kholmogorov.

En attendant, la Russie tente de faire bonne figure. Pour participer aux Championnats nationaux en salle la semaine passée, chaque athlète a du signer un engagement contre le dopage, annonçait le secrétaire général de la fédération d’athlétisme Mikhail Butov.

“La priorité des athlètes, c’est de s’entraîner et de participer à des compétitions”, dit-il.

Un point négatif a cependant été attribué la semaine passée à la Russie par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS), qui annonçait vendredi qu’il se saisissait de huit cas de dopage non traités par la fédération russe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Foot : le retour des équipes russes de jeunes fait resurgir les boycotts

Mondial 2022 : la Croatie bat le Japon et se qualifie pour les quarts de finale

Mondiaux d'athlétisme : le Français Kevin Mayer décroche l'or en décathlon