DERNIERE MINUTE

Avtovaz : le PDG Bo Andersson poussé vers la sortie

Avtovaz : le PDG Bo Andersson poussé vers la sortie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le suédois Bo Andersson, premier étranger à la tête du constructeur automobile russe Avtovaz, a été contraint à la démission.

Dans la foulée de la prise de contrôle du constructeur par Renault-Nissan en 2014, l’ancien militaire avait lancé des réformes brutales, voulant faire table rase du passé soviétique d’Avtovaz.

Bo Andersson a supprimé 13 000 postes, trop lui reprocheront certains.

Ces réformes ont payé : productivité et qualité sont en hausse.

Mais la récession a provoqué une chute des ventes en Russie, de l’ordre de 30 % en 2015.

L’an dernier, le constructeur a triplé ses pertes financières par rapport à 2014.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.