EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Conditions extrêmes pour la Clipper Race

Conditions extrêmes pour la Clipper Race
Tous droits réservés 
Par Vincent Ménard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des vents qui soufflent à 40 noeuds, des rafales qui atteignent les 70 noeuds, des creux de plusieurs mètres : les concurrents engagés dans la

PUBLICITÉ

Des vents qui soufflent à 40 noeuds, des rafales qui atteignent les 70 noeuds, des creux de plusieurs mètres : les concurrents engagés dans la Clipper Race sont confrontés à un environnement pour le moins hostile durant leur traversée de l’Océan Pacifique entre Qingdao, en Chine, et Seattle, aux Etats-Unis.

Un cameraman embarqué à bord d’un voilier assure qu’il n’a jamais rencontré de pareilles conditions. Pas même lorsqu’il a gravi des sommets de plus de 8.000 mètres dans l’Himalaya.

La semaine dernière, ces conditions extrêmes ont coûté la vie à Sarah Young, une chef d’entreprise londonienne qui est tombée à l’eau.

La Clipper Race est une course autour du monde en équipages, avec escales, ouverte aux amateurs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cinquième journée des Mondiaux de judo : les poids lourds prennent d'assaut Abu Dhabi !

Quatrième journée des Mondiaux de Judo : première médaille d'or pour la France !

Mondiaux de Judo : troisième titre mondial pour Grigalashvili et surprise chez les -63kg