EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Afghanistan : les Talibans s'emparent d'un district stratégique près de Kunduz

Afghanistan : les Talibans s'emparent d'un district stratégique près de Kunduz
Tous droits réservés 
Par Euronews avec AFP, EFE
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'année dernière, les islamistes s'étaient emparés de cette cité stratégique durant trois jours. Ils menacent aujourd'hui de reprendre le contrôle de la ville.

PUBLICITÉ

Il y a près d’un an, les Talibans s’emparaient brièvement de Kunduz en Afghanistan.

Le scénario pourrait bien se répéter puisque les islamistes ont pris le contrôle, ce samedi, d’un des districts au nord de la province, obligeant les forces gouvernementales à reculer.

Des combats ont lieu actuellement à une trentaine de kilomètres de Kunduz, ville stratégique au nord-est du pays, près de la frontière avec le Tadjikistan, qui symbolise à elle seule l’instabilité afghane.

PHOTOS: Taliban now in Khanabad Bazaar Square, Kunduz province – MuslimShirzad</a> <a href="https://t.co/4OHnj8DX6y">pic.twitter.com/4OHnj8DX6y</a></p>&mdash; Conflict News (Conflicts) 20 août 2016

Selon le gouvernorat provincial, les insurgés ont capturé juste avant l’aube samedi le district de Kahn Abad. “Les combats se poursuivent dans Khan Abad et alentours. La majorité de la ville est sous le contrôle des talibans. Nous essayons de reprendre le district“, a déclaré à l’AFP le porte-parole du gouverneur Sayed Mahmood Danish.

Alors que l’armée prépare sa contre-offensive, des habitants auraient déjà commencé à fuir, traumatisés par l’opération menée l’année dernière pour récupérer la ville.

Les forces afghanes, soutenues par des raids de l’aviation américaine, avaient bombardé par erreur un hôpital de Médecins sans frontières, faisant 42 morts.

Selon un instituteur en fuite joint par l’AFP, Abdul Sattar, “les habitants craignent pour leur vie et beaucoup fuient leurs maisons, les commerces sont fermés. Nous avons réussi à nous enfuir très tôt ce matin mais des centaines de familles sont prises au piège“ a-t-il indiqué, affirmant craindre “la chute de la capitale provinciale“.

avec AFP, EFE

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au moins 68 morts en Afghanistan après des crues soudaines

En Afghanistan, plus d'un million de filles n'ont pas accès à l'éducation au début de l'année scolaire

Afghanistan : retour à Kaboul pour deux anciens prisonniers de Guantanamo