Turquie: attaque à la roquette contre l'aéroport de Diyarbakir

Turquie: attaque à la roquette contre l'aéroport de Diyarbakir
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quatre roquettes ont été tirées samedi soir contre l’aéroport de Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie, a rapporté l’agence de presse Dogan, attribuant l’attaque au Parti des travailleurs du Kurdi

PUBLICITÉ

Quatre roquettes ont été tirées samedi soir contre l’aéroport de Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie, a rapporté l’agence de presse Dogan, attribuant l’attaque au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).
La salve s’est abattue sur un terrain vide à proximité d’un point de contrôle de la police et n’a pas fait de blessés, a précisé Dogan.
Des ambulances et des policiers ont été dépêchés sur les lieux, a poursuivi l’agence, ajoutant que les vols avaient été suspendus et les passagers mis à l’abri à l’intérieur du terminal.
Cette attaque survient au lendemain d’un attentat au véhicule piégé qui a fait au moins 11 morts dans les rangs de la police et des dizaines de blessés à Cizre, également dans le sud-est de la Turquie.
Cette région a majorité kurde vit au rythme des affrontements quasi-quotidiens entre forces de sécurité turques et combattants du PKK depuis qu’un cessez-le-feu de deux ans et demi entre les rebelles et Ankara a volé en éclats à l‘été 2015.
L’armée turque a lancé mercredi une vaste opération dans le nord de la Syrie pour combattre le groupe jihadiste Etat islamique, mais aussi des milices kurdes considérées proches du PKK.
Le PKK est une organisation classée “terroriste” par la Turquie, les Etats-Unis et l’Union européenne.

Avec AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux

Turquie : au moins vingt-deux migrants sont morts après le naufrage de leur embarcation

Les Turcs accueillent en héros leur premier astronaute