Mer de Chine : Obama appelle Pékin à respecter les droits maritimes

Mer de Chine : Obama appelle Pékin à respecter les droits maritimes
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Barack Obama participe au Laos à son dernier sommet de l’Asean, l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est.

PUBLICITÉ

Barack Obama participe au Laos à son dernier sommet de l’Asean, l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est. Pour le président américain, qui a rencontré notamment la chef de la diplomatie birmane Aung San Suu Kyi, l’enjeu est de renforcer les relations avec la Chine, tout en nouant des liens plus étroits avec les autres pays de la région, et faire ainsi contrepoids à l’influence croissante de Pékin.

Barack Obama est revenu sur l‘épineuse question du conflit territorial en mer de Chine. Il s’est posé en médiateur, tout en appelant Pékin à respecter la décision prise par la Cour d’arbitrage de La Haye :

“En ce qui concerne les enjeux maritimes, nous allons continuer à travailler pour faire en sorte que les différents soient résolus pacifiquement, y compris en mer de Chine. L’arbitrage rendu en juillet, qui est contraignant, a permis de clarifier les droits maritimes dans la région”, a déclaré le président américain.

En juillet dernier, la Cour permanente d’arbitrage de La Haye avait estimé que les revendications de Pékin en mer de Chine n’avaient pas de fondement légal.

La Chine revendique la souveraineté de la quasi-totalité de ces eaux et archipels riches en hydrocarbures, mais convoités aussi par le Viêtnam, Brunei, la Malaisie ou encore les Philippines.

Les Philippines, qui avaient saisi la Cour d’arbitrage de La Haye, ont dénoncé hier un plan de construction par Pékin d’une île artificielle près d’un récif qu’elles revendiquent.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Chine, un sommet inédit avec les dirigeants d'Asie centrale pour ouvrir "une nouvelle ère"

Tensions entre les garde-côtes philippins et leurs homologues chinois

En Pennsylvanie, Obama et Trump en renfort pour la dernière ligne droite des midterms