EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Football américain : Colin Kaepernick fait des émules

Football américain : Colin Kaepernick fait des émules
Tous droits réservés 
Par Vincent Ménard
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Aux Etats-Unis, Colin Kaepernick est adulé par les uns et détesté par les autres depuis qu’il refuse de se lever pendant l’hymne national joué avant chaque match de football…

PUBLICITÉ

Aux Etats-Unis, Colin Kaepernick est adulé par les uns et détesté par les autres depuis qu’il refuse de se lever pendant l’hymne national joué avant chaque match de football américain.

Le quarterback des San Francisco 49ers pose un genou au sol pour dénoncer les bavures policières et le traitement réservé à la minorité noire.

Et il n’hésite pas à répondre aux critiques, comme celles de l’ancien joueur Trent Dilfer pour qui un remplaçant n’a pas à agir de la sorte.

Colin Kaepernick : “Je pense que c’est le commentaire le plus ridicule que j’ai jamais entendu. Dire à un quarterback remplaçant de rester à sa place, ça n’a aucun sens, comme si cela avait davantage d’importance que la vie des gens. Maintenant, je voudrais lui demander s’il a déjà discuté avec les familles des gens qui ont été assassinés et voir ensuite s’il ressent toujours les choses de cette façon. Je vous parie qu’il n’a jamais été victime de ce type d’oppression.”

Son coéquipier Eric Reid s’est agenouillé à ses côtés pendant l’hymne américain tandis qu’Eli Harold et Antoine Bethea ont levé le poing.

Olympian John Carlos on protests: “If you’re famous and you’re black, you have to be an activist” https://t.co/MddJ5zsNbL

— Vox (@voxdotcom) 12 septembre 2016

Une référence au geste de Tommie Smith et de John Carlos qui avaient protesté de cette façon sur le podium du 200 mètres lors des Jeux olympiques de Mexico en 1968.

John Carlos, médaillé de bronze du 200 mètres à Mexico : “Nous n’avons pas lancé de bombes en 1968, pas plus que Colin n’a lancé de bombes en 2016. Ces gars sont juste en train de lever le poing ou de s’agenouiller, ils ne posent aucune bombe et ce qu’ils disent, c’est tout simplement : “hey, quelque chose est cassé dans notre société et il est temps de le réparer”. Pas demain, pas l’année prochaine, commençons à le réparer dès aujourd’hui. Et ce mouvement prend de l’ampleur.”

Durant la première journée de la NFL, le championnat de football américain, 18 joueurs ont effectué un geste de protestation pendant l’hymne américain.

Colin Kaepernick a aussi reçu le soutien de basketteurs, comme Stephen Curry et Kevin Durant.

The NFL</a> protest of injustice and police brutality in America is now 18 players strong. <a href="https://t.co/DR4Q4Kibpn">pic.twitter.com/DR4Q4Kibpn</a></p>&mdash; Shaun King (ShaunKing) 13 septembre 2016

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’Europe remporte la Coupe Ryder

Mondial féminin 2023 : les favorites américaines plus si favorites

Hockey sur glace : premier sacre en NHL pour les Golden Knights de Las Vegas