EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

L’Europe remporte la Coupe Ryder

L'Europe poursuit sa domination "à la maison"
L'Europe poursuit sa domination "à la maison" Tous droits réservés Alessandra Tarantino/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Alessandra Tarantino/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Europe a remporté la 44e édition de la Ryder Cup, une épreuve bisannuelle de golf qui oppose les meilleurs joueurs américains et européens, dimanche près de Rome.

PUBLICITÉ

L'Europe a remporté la 44e édition de la Ryder Cup, une épreuve bisannuelle de golf qui oppose les meilleurs joueurs américains et européens, dimanche près de Rome.

L'Anglais Tommy Fleetwood a offert le demi-point qui a permis à l'Europe d'atteindre le score de 14,5 points, synonyme de victoire, la 12e de l'Europe, qui participe à l'épreuve depuis 1979.

Au bilan de cette épreuve créée en 1927, les États-Unis mènent toujours largement avec 27 victoires contre 15 (3 pour la Grande-Bretagne, 12 pour l'Europe, admise depuis 1979) et deux nuls (1969, 1989).

Cependant, les Américains ont concédé leur septième défaite consécutive en sol européen (sur un pointage final de 16 1/2 à 11 1/2), où leur dernier succès remonte à 1993, soit trente ans d'échecs.

Ils ont souffert sur le parcours du Marco Simone Golf pendant les deux premières journées mais ont fini en trombe dimanche pour revenir à 14-11 avant que Fleetwood n'assure la victoire européenne au trou no 16 en menant par 2 trous face à Rickie Fowler.

Le réveil américain a été trop tardif pour mettre fin à cette disette et pour conserver le trophée remporté en 2021 dans le Wisconsin.

Mauvais départ coûteux

Les Européens, portés durant les trois jours de compétition par le Nord-Irlandais Rory McIlroy, l'Espagnol Jon Rahm et le Norvégien Viktor Hovland, leur ont infligé un cinglant 4-0 vendredi matin, du jamais-vu dans l'histoire de la Ryder Cup.

Menés de cinq points après la première journée (6,5 à 1,5), les Américains ont touché le fond samedi matin quand le no 1 mondial Scottie Scheffler a fini en pleurs après sa déroute aux côtés de Brooks Koepka, face à Hovland et au Suédois Ludvig Aberg. Les deux jeunes Scandinaves leur ont infligé la plus lourde défaite de l'histoire de l'épreuve (9 et 7).

Il a fallu attendre la dixième partie, samedi matin, pour que les États-Unis enregistrent une première victoire. S'ils ont mieux fini la deuxième journée avec trois gains sur les quatre parties de l'après-midi, les Américains accusaient cinq points de retard (10,5 à 5,5) samedi soir.

La deuxième journée s'est conclue dans une ambiance tendue après un incident sur le vert du trou no 18, puis près d'une aire de stationnement, entre McIlroy et le cadet de l'Américain Patrick Cantlay, accusé d'avoir provoqué le public puis d'avoir gêné le Nord-Irlandais avant son coup roulé.

La prochaine édition aura lieu en 2025 aux États-Unis, à Farmingdale, près de New York, avant un retour en Europe en 2027, à Limerick, en Irlande.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Golfe du Bengale : le cyclone Mocha est devenu un ouragan

Jouer au golf en Turquie : qu'est-ce qui fait de Belek un paradis pour les amateurs ?

Entre golf et moto, la nouvelle vie de Pierre, expatrié français à l'île Maurice