Un nouvel évêque à Jérusalem pour promouvoir le dialogue inter-religieux

Un nouvel évêque à Jérusalem pour promouvoir le dialogue inter-religieux
Par Olivier Peguy avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Mgr Pierbattista Pizzaballa est le nouvel administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem.

PUBLICITÉ

Mgr Pierbattista Pizzaballa est le nouvel administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem. Autrement dit, il dirige le diocèse de l‘Église catholique au Proche-et-Moyen-Orient.
Il a pris ses nouvelles responsabilités ce mercredi.

>> Mgr Pizzaballa a fait son entrée solennelle porte de Jaffa à Jérusalem

Il a été nommé en juin par le Vatican pour occuper cette fonction de manière transitoire, le temps qu’un successeur soit nommé.

>> Le P. Pizzaballa, ancien custode de Terre Sainte, nommé au Patriarcat latin de Jérusalem

Ce franciscain connaît bien la région pour y avoir vécu pendant des années, en qualité de custode de Terre Sainte (supérieur de la province franciscaine en charge des lieux saints et de différentes missions au Moyen-Orient).

Son objectif premier : promouvoir le dialogue inter-religieux en Terre Sainte.

L’Eglise accueille chaque année des milliers de réfugiés venus d’Irak et désormais de Syrie. Il ne s’agit pas seulement de Chrétiens, mais de personnes de toutes les communautés. C’est une goutte d’eau face aux millions de réfugiés, mais le problème est tel que nous ne pouvons pas le résoudre seuls.
Mgr Pierbattista Pizzaballa, administrateur apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem

Le poste de Patriarche latin de Jérusalem était occupé jusque-là par un évêque jordanien, qui a été touché par la limite d‘âge.
Mgr Pizzaballa est lui âgé de 51 ans.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Fusillade mortelle lors de la parade du Super Bowl à Kansas City

L'Église catholique veut donner plus de place aux femmes

Le pape François à Lisbonne pour les JMJ