EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Irak : offensive sur Bashiqa, combats de rue à Mossoul

Irak : offensive sur Bashiqa, combats de rue à Mossoul
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une opération sur Bashiqa a été lancée ce matin très tôt par les Peshmerga.

PUBLICITÉ

Une opération sur Bashiqa a été lancée ce matin très tôt par les Peshmerga. Ces militaires kurdes, alliés à l’armée irakienne, font beaucoup pour reprendre aux djihadistes les faubourgs de Mossoul, le dernier fief irakien de l’Etat Islamique.

Les forces d‘élite sont déjà dans la ville mais sa région n’est pas totalement libérée.

Khalil Gardi, brigadier général Peshmerga :
« Pour ce qui concerne les zones où il n’y a plus de civils, ça ne posera pas de problèmes. Et actuellement, selon nos services de renseignement, il n’y a plus de civils à Bashiqa, il ne reste que Daesh. Il y a des cibles que nous avons frappées depuis ce matin, les forces avancent, et le succès de notre mission est proche. »

#BREAKING
Peshmerga launches attack on ISIS militants in Bashiqa.#Peshmerga#MosulOffensive#MosulOp#mosulpic.twitter.com/OSFYOGYUz0

— Peshmerga (@KURDISTAN_ARMY) 7 novembre 2016

Dans les quartiers est de Mossoul, c’est un vrai corps à corps entre commandos irakiens et djihadistes qui a commencé.

Hier l’armée irakienne a fait tomber le drapeau des terroristes à Hammam Al-Alil, au sud de Mossoul.

Alors que l’opération est entrée dans sa quatrième semaine, de l’autre côté de la frontière avec la Syrie, les troupes de la coalition visent Raqa, bastion de l’Etat Islamique en Syrie. Mais cette fois, l’armée syrienne ne fait pas partie des opérations.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Irak: les forces irakiennes s'emparent d'une ville clé vers Mossoul

Mossoul : percée de l'armée irakienne sur le front sud

Frappes massives américaines en Syrie et en Irak : au moins 18 combattants pro-Iran tués