La Colombie donne une deuxième chance à la paix avec les Farc

La Colombie donne une deuxième chance à la paix avec les Farc
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un mois après l'échec du référendum en Colombie, Bogota conclut un second accord de paix avec les Farc pour mettre fin à 52 ans de conflit

Un nouvel accord a été signé entre le gouvernement et les Farc à Cuba, un peu plus d’un mois après l‘échec du référendum. Le 2 octobre, à la surprise générale, les Colombiens avaient rejeté la proposition du 26 septembre qui visait à mettre fin à un demi-siècle de conflit. Motif : les sanctions contre les ex-guérilleros n‘étaient pas assez sévères.

le nouvel accord intègre pas moins de 65% des propositions des différents groupes qui ont voté non au référendum

“L’accord du 26 septembre était le meilleur possible, même s’il a été l’objet de critiques, dit ici Humberto de la Calle, le négociateur du gouvernement. C‘était le meilleur parce qu’il a permis de mettre fin au conflit tout en tenant compte de la frustration qu’il a pu générer. Mais aujourd’hui avec humilité je reconnais que ce nouvel accord est meilleur parce qu’il résoud la plupart des critiques et frustrations.”

Iván Márquez, le négociateur des Farc, a assuré que la guérilla avait fourni cette fois “un effort plus important” : “Par exemple, dit-il, concernant les compétences spéciales pour la paix, le nouvel accord intègre pas moins de 65% des propositions des différents groupes qui ont voté non au référendum.”

Le président Santos, lauréat du prix Nobel de la paix cette année pour ces négociations, estime que ce nouvel accord est meilleur.

Fera-t-il l’objet d’un nouveau référendum ? Les opposants au précédent texte rappellent qu’il faut considérer les victimes.

Le conflit a fait plus de 300 000 morts et disparus.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Bogota annonce la reprise des discussions de paix avec les guérilleros

Trêve entre le gouvernement et la dissidence des FARC

Washington salue des discussions "constructives" de Blinken à Pékin