PUBLICITÉ

Corée du Sud : la présidente Park prête à quitter le pouvoir

Corée du Sud : la présidente Park prête à quitter le pouvoir
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sous pression de la rue et de l'opposition, Park Geun-Hye est empêtrée dans un scandale de corruption impliquant son ex-confidente Choi Soon-Sil.

PUBLICITÉ

Sous pression intense depuis des semaines, la présidente sud-coréenne se dit finalement prête à quitter le pouvoir. Park Geun-Hye est empêtrée dans un scandale de corruption, accusée de s‘être laissée manipuler par une ex-confidente Choi Soon-Sil. Son mandat devait s’achever en 2018. Elle dit vouloir s’en remettre au parlement, alors que l’opposition a engagé une procédure de destitution.

“Quand les parlementaires auront déterminé les conditions d’une passation qui minimise la vacance du pouvoir et le chaos dans la conduite des affaires, je partirai”, a t-elle déclaré face à la presse.

Des manifestations monstres se succèdent à Séoul pour réclamer son départ. Pour certains, cette annonce surprise vise à éviter l’infamie d’une destitution. Un vote devait avoir lieu vendredi, et plusieurs députés du parti au pouvoir avaient annoncé leur soutien à cette procédure lancée par l’opposition.

L’ex-confidente de la présidente, surnommée “Raspoutine” a été arrêtée pour “fraude” et “abus de pouvoir”. Elle est soupçonnée de s‘être servie de ses relations avec la présidente pour soutirer à divers conglomérats comme Samsung ou Hyundai plus de 60 millions de dollars de “donations”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'attaque contre Robert Fico, signe d'une radicalisation de la société slovaque ?

En Irlande aussi, l'accueil des migrants commence à diviser la société

La crise politique polonaise s'approfondit