EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Elections présidentielles en Ouzbekistan : un scrutin sans suspens

Elections présidentielles en Ouzbekistan : un scrutin sans suspens
Tous droits réservés 
Par Claire Sergent avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une élection présidentielle qui se donne toutes les apparences d’un scrutin des plus démocratiques.

PUBLICITÉ

Une élection présidentielle qui se donne toutes les apparences d’un scrutin des plus démocratiques. C’est en Ouzbekhistan. Chavkat Mirzioïev, l’ancien premier ministre, nommé président par intérim à la mort d’Islam Karimov, en septembre dernier, est le grand favori.
Il s’agit de la première élection depuis la disparition de Karimov, qui avait dirigé le pays d’une main de fer pendant plus d’un quart de siècle.
Pourtant tous les observateurs étrangers s’accordent pour dire que ce scrutin ne devrait pas être différent de tous les autres organisés du temps de l’ancien président.

Le Parlement d' #Ouzbekistanpic.twitter.com/f074buziEE

— Yves Pozzo di Borgo (@YvesPDB) 4 décembre 2016

La commission électorale ouzbèke met en avant le témoignage d‘électeurs enthousiastes. Une femme sortant du bureau de vote déclare: Nous espérons maintenant des changements positifs dans nos vies, la paix et la prospérité pour les années à venir. _ Et cet homme affirme : _Nous assistons à de nombreux changements positifs dans nos vies, et nous espérons que d’autres changements auront lieu dans notre pays.

Trois candidats se présentent contre Mirzioïev pour un mandat présidentiel de 5 ans. Ils se présentent comme trois leaders de partis de l’opposition. Une opposition qui s’est toujours alignée sur la ligne officielle du parti.

Partager cet articleDiscussion