Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Dernière ligne droite pour l'élection du président du Parlement européen

Dernière ligne droite pour l'élection du président du Parlement européen
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le Parlement européen se prépare à élire ce mardi son prochain président. Après deux mandats de deux ans et demi à la tête de l’institution le social-démocrate allemand Martin Schulz va laisser sa place. Sept candidats sont en lice pour lui succéder. Toutefois le scrutin devrait se jouer entre deux Italiens, le centre-droit Antonio Tajani et le social-démocrate Giannli Pittella. Selon le centre d’analyse bruxellois, VoteWatch, le scrutin s’annonce particulièrement serré entre les favoris. Dans ce contexte, les autres prétendants auront un rôle important à jouer, explique le directeur de VoteWatch, Doru Frantescu. « Les libéraux seront les principaux faiseurs de roi, mais les partis aux extrêmes sont aussi en bonne position pour faire la différence, pour faire pencher la balance », explique-t-il.
Les eurosceptiques à droite de l’hémicycle comptent trois groupes au Parlement européen, soit 156 élus sur les 751 eurodéputés. Leur poids en terme de voix est donc à prendre en compte. Mais d’un point de vue politique, l’euroscepticisme de ces formations risque de poser problème pour former une coalition. Jusqu‘à maintenant le centre-droit et les sociaux-démocrates se partageaient la présidence selon un accord conclu entre les deux groupes. Mais cette entente n’est plus d’actualité.

Les libéraux seront les principaux faiseurs de roi

Doru Frantescu Directeur de VoteWatch