EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L'Iran dénonce le "racisme" de l'administration Trump

L'Iran dénonce le "racisme" de l'administration Trump
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Parmi les sept pays visés par le décret anti-immigrés de Donald Trump, l'Iran est celui qui a réagi avec le plus de fermeté.

PUBLICITÉ

Parmi les sept pays visés par le décret anti-immigrés de Donald Trump, l’Iran est celui qui a réagi avec le plus de fermeté, Téhéran ayant appliqué aussitôt le principe de réciprocité contre les citoyens américains.

Pour le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, la décision de la Maison-Blanche est non seulement discriminatoire, mais en plus contre-productive dans la perspective de la lutte anti-terroriste.

Iran: la décision de Trump, “un cadeau aux extrémistes” https://t.co/1KVFXVm98C

— RTBF info (@RTBFinfo) 29 janvier 2017

Quant au président du parlement iranien, Ali Larijani, il a qualifié le décret Trump de raciste : “Cette mesure révèle la crainte de cette administration américaine, qui a peur de sa propre ombre. Elle a aussi montré le racisme brutal, qui est caché derrière cette facette démagogique qui prétend défendre la démocratie et les droits de l’Homme.”

Depuis la signature du décret Trump, de nombreux citoyens iraniens sont bloqués dans les aéroports américains, alors que certains ont été expulsés à leur arrivée.

À Téhéran également, des voyageurs n’ont pas pu embarquer dans des avions pour les Etats-Unis, où beaucoup d’Iraniens détiennent des visas de travail et d‘étudiant.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Décret anti-immigrés : un juge fédéral bloque l'expulsion des ressortissants "indésirables"

Trump interdit l'entrée aux citoyens de sept pays musulmans

Élections présidentielles en Iran suite à la mort de Ebrahim Raïssi