DERNIERE MINUTE

Uber : les chauffeurs londoniens, sommés de passer un test d'anglais

Uber : les chauffeurs londoniens, sommés de passer un test d'anglais
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Uber, basé à San Francisco, se voit rattrapé par la justice britannique. Les 33 000 chauffeurs de Londres devront se soumettre à un test écrit et oral, dont le niveau est trop élevé, estime Uber.

La décision est le dernier revers pour Uber en Grande-Bretagne. La justice en octobre avait déjà réclamé que la société offre à ses salariés et ses chauffeurs un salaire minimum et des congés payés.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.