PUBLICITÉ

Brexit : un Lord conservateur écarté, pour avoir voté contre son camp

Brexit : un Lord conservateur écarté, pour avoir voté contre son camp
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Grande-Bretagne, un Lord rebelle a été sanctionné après un vote sur le Brexit. Les Lords avaient voté un amendement qui contrarie le gouvernement.

PUBLICITÉ

Voter contre son camp peut vous coûter votre place. Le Lord britannique conservateur Michael Heseltine a été démis de ses fonctions de conseiller auprès du gouvernement après avoir voté un amendement au projet de loi sur l’activation du Brexit.

Mardi, la chambre des Lords avait exigé que les parlementaires aient le dernier mot sur l’accord trouvé à la toute fin des négociations avec Bruxelles. Pour ceux qui défendent cet amendement, y compris donc dans le camp conservateur, c’est un filet de sécurité pour les Britanniques sur les conditions du divorce avec l’UE.

“C‘était un vote énorme, je pense la plus grande participation que nous ayons jamais eue à la Chambre des lords, ces deux derniers siècles, dit Lord Strathclyde, l’ancien Leader de la Chambre des Lords. Cette très large majorité est décevante pour le gouvernement, pour nous les conservateurs et pour tous ceux qui essayent de mettre en place ce pour quoi les gens ont voté lors du référendum.”

My new #Brexit cartoon: Glassy Eyed

Facebook version: https://t.co/izIcHIIq5Mpic.twitter.com/Gi1vTJIX4I

— SKZ Cartoons (@SKZCartoons) March 8, 2017

Le projet de loi doit désormais retourner devant la chambre des Communes qui se penchera sur le texte la semaine prochaine. Il est probable que les députés annuleront cet amendement, ainsi qu’un autre, adoptés par les Lords, mais le gouvernement conservateur ne dispose toutefois que d’une courte majorité aux Communes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Royaume-Uni : Rishi Sunak annonce la tenue d'élections générales le 4 juillet

No comment : Marc Quinn expose ses oeuvres à Kew Gardens

Un mort et quatre blessés après une attaque à l'épée à Londres