EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Retour en France des lycéens de Concarneau présents pendant l'attentat de Londres

Retour en France des lycéens de Concarneau présents pendant l'attentat de Londres
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ils ont atterri à l’aéroport de Quimper.

PUBLICITÉ

Ils ont atterri à l’aéroport de Quimper. Le groupe de lycéens de Concarneau, qui se trouvait à Londres pour un voyage scolaire est rentré jeudi soir en France. Trois de leurs camarades sont blessés, fauchés par la voiture du terroriste mercredi.

Dans leur lycée de Saint-Jospeh, l‘émotion est vive. Les élèves de l‘établissement effectuent chaque année ce voyage scolaire à Londres. L’un d’eux dit avec inquiétude :” cela aurait pu être n’importe qui, c’est tombé sur eux”, avant d’ajouter : “ je suis choqué.” Son ami à côté raconte : “on avait peur pour eux, à la sortie des cours, on les a appelé, ils nous ont expliqué comment ça s‘était passé, que la voiture s‘était arrêtée avec deux poteaux et qu’ils avaient eu de la chance.”

Les lycéens sont pris en charge par une cellule psychologique. Martine, la mère de l’une des jeunes filles qui a assisté l’attaque s’inquiète du traumatisme que peut subir sa fille : “ elle a vu ses amis blessés, elle a vu le terroriste sortir de la voiture donc c’est surtout ça.”

La ministre de l‘éducation, Najat Vallaud-Belkacem a déclaré que les trois blessés, qui souffrent de multiples fractures, avaient tous été opérés et devraient être rapatriés prochainement. Elle a également précise que les cours au lycée Saint-Joseph de Concarneau ne reprendraient que lundi mais que l‘établissement serait ouvert vendredi pour ceux qui souhaiteraient venir pour parler et se retrouver.

Les lycéens de #Concarneau viennent d'arriver à l'aéroport https://t.co/tmN5m5OIAapic.twitter.com/4jfNIDaMFk

— Le Télégramme (@LeTelegramme) 23 mars 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Veillée à Trafalgar Square : les Londoniens unis ne se laissent pas intimider

Khalid Masood, 52 ans, auteur de l'attentat de Londres

Le groupe jihadiste EI revendique l'attaque de Londres