PUBLICITÉ

L'Irak annonce la mort du numéro deux de l'Etat islamique

L'Irak annonce la mort du numéro deux de l'Etat islamique
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Citant le porte-parole des services de renseignement irakien, le présentateur de la télévision irakienne a annoncé samedi la mort du numéro deux de l’Etat islamique, Ayad Al-Jumaili, Ce suppléant d’Ab

PUBLICITÉ

Citant le porte-parole des services de renseignement irakien, le présentateur de la télévision irakienne a annoncé samedi la mort du numéro deux de l’Etat islamique, Ayad Al-Jumaili,

Ce suppléant d’Abou Bakr al-Baghdadi a été ciblé ainsi que d’autres leaders de l’organisation terroriste par une frappe irakienne dans la région d’Al-Qaïm près de la frontière syrienne.

Les combats se poursuivent autour de la vielle ville dans l’Ouest de Mossoul, dernier bastion des jihadistes. Dans ce quartier densément peuplé, le risque de victimes civiles est élevé. Il y en aurait eu des centaines ces derniers mois selon l’ONU, alors que les habitants affirment être utilisés comme boucliers humains par les hommes de l’Etat islamique.

Au moins 355 000 personnes ont fui Mossoul selon le gouvernement irakien. Ils décrivent des conditions de vie très dures.

“Nous avons échappé aux frappes aériennes, au manque de nourriture au siège. Nous étions assiégés par l’Etat islamique. Un kilo de blé valait un million de dinars irakiens et un kilo de sucre valait 25 000 dinars. L’EI nous a humiliés. Nous n’avons jamais vu une guerre comme celle-là”, raconte cet habitant de partie Ouest de Mossoul.

Dans ce camp de Hamam al-Alil, au Sud de la ville, les réfugiés racontent que ce sont les frappes visant les quartiers résidentiels qui les ont poussé à fuir.

La coalition internationale contre le groupe Etat islamique a reconnu avoir fait 229 victimes civiles depuis le début de son offensive en 2014.

Coalition admits 9 new civilian deaths in latest civilian casualty report, bringing total to 229 admitted killed. Our own tally is 2,831+ pic.twitter.com/4SA1txWwgR

— Airwars (@airwars) 1 avril 2017

La coalition reconnaît la mort de 9 nouvelles victimes civiles dans son dernier rapport dont le bilan global fait état de 229 victimes civiles. Notre propre décompte s‘élève à 2831 morts

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Attaque au couteau "terroriste" dans une église de Sidney

Autriche : trois touristes sont morts dans une avalanche

Un homme suspecté d'être membre actif du groupe Etat islamique arrêté en Italie