Le FMI adoucit ses mises en garde contre le protectionnisme

Le FMI adoucit ses mises en garde contre le protectionnisme
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Fonds Monétaire International scrute aussi avec attention la présidentielle française.

PUBLICITÉ

Le Fonds Monétaire International scrute aussi avec attention la présidentielle française. L’organisation met en garde contre la menace que ferait peser le protectionnisme sur l‘économie mondiale, mais avec plus de mesure, depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Ce samedi, la directrice du FMI Christine Lagarde a interrogé le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, sur sa vision d’un libre-échange équitable.

Starting now – watch Lagarde</a> conversation with <a href="https://twitter.com/USTreasury">USTreasury Secretary stevenmnuchin1</a> at the <a href="https://twitter.com/hashtag/IMFMeetings?src=hash">#IMFMeetings</a> <a href="https://t.co/8MQzgbYorn">https://t.co/8MQzgbYorn</a> <a href="https://t.co/f7QKAkAPiW">pic.twitter.com/f7QKAkAPiW</a></p>&mdash; IMF (IMFNews) 22 avril 2017

“Le Président Trump croit aux accords de commerce réciproques et au libre-échange réciproque”, a-t-il répondu. “Ce qui n’est pas libre et équitable, c’est quand notre marché est ouvert, mais qu’en face il y a des barrières à l’importation, non tarifaires, ou des droits de douanes élevés, cela crée des situations asymétriques. Ce sont les discussions que nous avons actuellement, qui, je pense sont très fructueuses”. Le FMI a opéré un infléchissement remarqué, depuis l’arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump. A l’issue du G20, qui s’est le mois dernier en Allemagne, l’organisation a mis en garde les états contre d‘éventuelles mesures de “repli” économique. Il évoque les risques géopolitiques, et non plus financiers, qui pourraient résulter du scrutin français de ce dimanche.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le FMI débloque une nouvelle aide pour l'Ukraine

Egalité de genre : "Les preuves des bénéfices à gagner sont criantes", selon Kristalina Georgieva

Qui achète le pétrole russe et pourquoi maintenant ?