Sinon, Aurevoir ! Erdogan somme l'UE de reprendre les négociations

Sinon, Aurevoir ! Erdogan somme l'UE de reprendre les négociations
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Turquie, c’est en grande pompe que le président Erdogan est redevenu membre de son parti.

PUBLICITÉ

En Turquie, c’est en grande pompe que le président Erdogan est redevenu membre de son parti. En 2014, alors qu’il accédait à la présidence de la république, il avait été obligé de renoncer à la tête de l’AKP.
Lors de la cérémonie Recep Tayyip Erdogan a sommé l’Europe de reprendre les négociations d’adhésion.

Erdogan dira «au revoir» si l'UE ne relance pas le processus d'adhésion de la Turquie https://t.co/FZB1GLdKEXpic.twitter.com/JIvcBrzjwc

— Libération (@libe) 2 mai 2017

“A partir de maintenant il n’y a pas d’autre option que d’ouvrir les chapitres de négociations d’adhésion que vous n’avez pas encore ouverts. Si vous ne les ouvrez pas, aurevoir. Vous l’Europe allez tenir vos promesses. Nous pouvons alors nous assoir à table et discuter. Si non, nous n’avons à parler de rien avec vous.”

Un président turc qui durcit le ton face à l’Union, fort de son court résultat au référendum, mais qui renforce ses pouvoirs.

Depuis le début officiel des pourparlers, en 2005, 16 chapitres sur 35 ont été ouverts, le dernier en juin. Si l’Autriche réclame l’arrêt des négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE, les responsables à Bruxelles appellent à ne pas rompre les liens avec Ankara, important partenaire, notamment sur le dossier migratoire et dans la lutte antiterroriste.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux

Turquie : au moins vingt-deux migrants sont morts après le naufrage de leur embarcation