Venezuela : un étudiant tué lors de la journée de manifestations universitaires

Venezuela : un étudiant tué lors de la journée de manifestations universitaires
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'inquiétude grandit aussi au sujet de la santé de Lopez, le leader de l'opposition.

PUBLICITÉ

La journée de manifestations étudiantes contre le président du Venezuela a été violente. Un leader étudiant a été tué lors d’une assemblée générale dans son université : “Un des assistants s’est approché et lui a tiré dessus à plusieurs reprises, explique le parquet. Il a ensuite fui à moto”.

Manifestations au Venezuela: un leader étudiant tué https://t.co/5N8jn7m3jF

— RTBF info (@RTBFinfo) 4 mai 2017

Ce décès vient s’ajouter à la trentaine d’autres depuis le début il y a un mois des manifestations au Venezuela.

Un mois de manifestations au Venezuela: ce que l'on sait – lalibre.be https://t.co/alNwnPNqsV#Actualitépic.twitter.com/BaPVAhGLD4

— News JS Belgique (@newsjsfrbe) 4 mai 2017

Les opposants rejettent le projet du président Maduro de convoquer une assemblée constituante, une manoeuvre, qu’ils interprètent comme une façon de repousser les élections et s’accrocher au pouvoir.

Le président de l’Assemblée nationale, dans l’opposition, est allé à Washington contrer les annonces de Nicolas Maduro sur l’OEA :
“Nous avons apporté un décret de l’‘Assemblée nationale du Venezuela qui dit clairement que le souhait de Nicolas Maduro de quitter l’OEA, l’Organisation des Etats Américains, doit être annulé, et que le Venezuela ne peut pas quitter le système inter-américain représenté par l’OEA”, explique Julio Borges.

Le Parlement du Venezuela refuse de sortir de l'Organisation des Etats américains https://t.co/ZooB18pWoM

— RTBF info (@RTBFinfo) 4 mai 2017

L’inquiétude grandit aussi chez l‘épouse du leader de l’opposition emprisonné, Leopoldo Lopez. Des rumeurs annonçait qu’il avait été hospitalisé dan un état sérieux. Dans une vidéo il affirme le contraire. Pour les siens cette preuve de vie n’est pas suffisante pour les rassurer.

Selon Julio Borges cette confusion est la tactique d’un gouvernement qui veut torturer psychologiquement Lopez et ses supporters. Il dénonce aussi une manoeuvre pour faire diversion et faire oublier la répression du pouvoir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Venezuela : "Je vais bien" dit Leopoldo Lopez dans une vidéo

Venezuela : reprise du contrôle d'une prison sous la coupe d'un gang

Des milliers d'agriculteurs italiens manifestent pour la protection du Made in Italy