France : vers un gouvernement de transition

France : vers un gouvernement de transition
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

Alors que les spéculations vont bon train sur la composition du nouveau gouvernement français, dont l’annonce a été reportée à ce mercredi 15h, le Premier ministre Edouard Philippe a ouvert une brèche à droite dans laquelle le président Macron espère voir s’engouffrer le plus grand nombre.

“Le 6 avril, Emmanuel Macron a parlé de rassemblement et de renouvellement, a justifié Richard Ferrand, secrétaire général de “La République En Marche!”. Emmanuel Macron, sa famille, c’est la gauche, il vient de la gauche. Il était donc logique – considérant que nous avions la conviction que sur la base d’un projet partagé on pouvait dépasser les vieux clivages – il était assez logique qu’un homme qui vienne plutôt de la droite soit nommé Premier ministre.”

Aussi complexe soit-il à composer, le premier gouvernement d’Emmanuel Macron pourrait bien être éphémère. Les législatives des 11 et 18 juin risquent fort en effet de rebattre les cartes et le président devra s’adapter, comme l’explique Dominique Reynié, directeur de la Fondation pour l’innovation politique.

“Si il y a beaucoup de députés “En Marche!” et socialistes élus, il y en aura plus au gouvernement, dit-il. Et inversement, dans le cas où “En Marche!” gagne, s’il y a beaucoup de députés républicains et UDI, alors peut-être que pour contenir l’opposition, il intégrera davantage d‘élus de droite dans son gouvernement.”

Non seulement Emmanuel Macron devra élargir sa base pour bâtir cette coalition, mais il devra aussi respecter ses promesses d’inclusion de la société civile, de parité et d’exemplarité. Un défi qui conditionnera sa future légitimité.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Hommage : Missak Manouchian et son épouse Mélinée reposent désormais au Panthéon

Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le salon de l'Agriculture

Loi immigration : les opposants demandent à Emmanuel Macron de ne pas promulguer la loi