DERNIERE MINUTE
euronews_icons_loading
Des munitions au phosphore blanc utilisées à Mossoul

Selon Human Rights Watch, des munitions au phosphore blanc ont été utilisées samedi, dans la partie ouest de Mossoul, en Irak.

Le ministère irakien de la défense n’a pas confirmé, ni démenti son utilisation. Il a en revanche déclaré que la coalition a tiré des munitions pour faire de la fumée et protéger un groupe de civils qui fuyait les snipers de l’Etat islamique.

Le phosphore blanc permet de produire une fumée épaisse et durable.

En octobre 2016, Amnesty international s’inquiétait déjà d’une possible utilisation du phosphore blanc à Mossoul.

“Le phosphore blanc peut provoquer de terribles blessures, des brûlures profondes atteignant les muscles et les os”, déclarait alors Donatella Rovera, conseillère principale d’Amnesty International pour les situations de crise.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.