Attentat de Téhéran : des Iraniens de Daesh

Attentat de Téhéran : des Iraniens de Daesh
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
PUBLICITÉ

Au lendemain des attaques à Téhéran contre le Parlement et le mausolée de l’imam Khomeiny, qui ont fait 17 morts, les autorités annoncent que les assaillants étaient Iraniens, des membres de l’Etat islamique qui avaient combattu dans les bastions djihadistes en Syrie et en Irak. C’est une rare attaque terroriste en Iran.

Le service de presse du mausolée de l’ayatollah Khomeyni à Téhéran a diffusé des images de l’attaque qui s’y est déroulée le 7 juin. pic.twitter.com/8UMqyu3jhY

— Le Monde (@lemondefr) 8 juin 2017

“Aujourd’hui tout est normal, constate Mohammad. Les rues sont ouvertes et les gens vont et viennent. J’ai vu que le bâtiment du Parlement était ouvert ce matin et que les activités avaient repris.”

“Nous voulons la sécurité maximale, ajoute une femme, et on espère ne pas revoir de tels attentats suicides si près de nous. Personnellement j’ai toujours très peur.”

“Tout le monde parle de Daesh. Mais qui est Daesh ? Ce sont des agents d’Israel, les autorités saoudiennes et américaines qui ont de la rancune contre notre pays. Ils ont créé et soutiennent Daesh.”

Javad Zarif, le chef de la diplomatie iranienne dans un tweet a déclaré que “Le communiqué de la Maison Blanche et les sanctions du Sénat sont répugnants alors que les Iraniens font face à la terreur soutenue par les clients des Américains”. La veille, Donald Trump avait sous-entendu que l’Iran, soutien du terrorisme, en devenait la victime.

#Iran‘s foreign minister #JavadZarif called #US president #DonaldTrump‘s comments “repugnant” https://t.co/S7LQL1ssgJ

— Firstpost (@firstpost) 8 juin 2017

Les attentats de Téhéran ont visé mercredi deux lieux hautement symboliques de la capitale iranienne, le Parlement et le mausolée de l’imam Khomeiny, père fondateur de la République islamique d’Iran née en 1979.

Ce soir, à minuit, LaTourEiffel</a> s'éteindra en hommage aux victimes des attentats de <a href="https://twitter.com/hashtag/T%C3%A9h%C3%A9ran?src=hash">#Téhéran</a>. <a href="https://twitter.com/hashtag/Paris?src=hash">#Paris</a> et les Parisiens sont solidaires <a href="https://t.co/7YAaApymkT">pic.twitter.com/7YAaApymkT</a></p>— Anne Hidalgo (Anne_Hidalgo) 8 juin 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Iran : les gardiens de la révolution ont procédé à des tirs d'essai de missiles

L'Iran lance trois satellites faisant partie d'un programme critiqué par l'Occident

Les frappes aériennes entre le Pakistan et l'Iran pourraient-elles être le début d'une escalade régionale ?