EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Syrie : du gaz sarin a été utilisé sur Khan Cheikhoun

Syrie : du gaz sarin a été utilisé sur Khan Cheikhoun
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C'est la conclusion d'un rapport de l'Organisation internationale pour l'interdiction des armes chimiques.

PUBLICITÉ

Du gaz sarin a bien été utilisé lors de l’attaque de Khan Cheikhoun en Syrie début avril, selon la conclusion d’un rapport de l’Organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC). Cette attaque avait fait près de 90 morts dont de nombreux enfants.

Les experts de l’ONU vont tenter désormais d’identifier les responsables. Les Occidentaux pointent du doigt le régime de Damas, qui rejette toute responsabilité.

“Il n’y a pas de doutes sur le fait que les soupçons se portent sur le régime Assad. Nous avons prochainement un Conseil européen et nous allons faire en sorte que des sanctions soient imposées aux responsables. Les Etats-Unis ont déjà réagi. Les personnes qui ont largué des armes chimiques sur des innocents doivent être tenues pour responsables”, a indiqué Boris Johnson, le ministre britannique des Affaires étrangères.

Après l’attaque de Khan Cheikhoun, Donald Trump avait ordonné une riposte militaire contre une base aérienne syrienne, soupçonnée d’avoir d’avoir joué un rôle dans cette opération meurtrière.

Récemment, la Maison-Blanche a mis en garde Damas contre de nouvelles frappes, après avoir identifié de “potentiels préparatifs” d’une autre attaque chimique. Damas a dit avoir pris l’avertissement “au sérieux”.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Syrie : Moscou défend Damas après l'attaque chimique présumée

De possibles "crimes de guerre" commis lors de la libération de quatre otages à Gaza (ONU)

Yémen : les rebelles houthis arrêtent au moins onze membres du personnel de l'ONU