PUBLICITÉ

Ouf ! La tortue Abuh est vivante, le Japon s’inquiétait

Ouf ! La tortue Abuh est vivante, le Japon s’inquiétait
Tous droits réservés 
Par Joël Chatreau
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

C’est une jolie histoire qui en plus se termine bien, pour le grand bonheur du Japon tout entier… Sans exagérer car la bonne nouvelle a même fait la Une des journaux télévisés sur la chaîne de télévision publique NHK.

La tortue géante Abuh a finalement retrouvé sa place dans le zoo de Shibukawa, ville située dans la région centrale de Gunma. La femelle de 35 ans, chouchoute du parc animalier, avait disparu dans la nature depuis deux semaines. Le personnel et les visiteurs, en particulier les enfants, ne cachaient pas leur inquiétude.

Giant tortoise that fled Japan zoo found 140 metres away https://t.co/evtwRXfUlypic.twitter.com/fDUTlPPk0k

— Channel NewsAsia (@ChannelNewsAsia) August 16, 2017

3 800 euros pour la retrouver

Oh, Abuh n’était pas partie loin avec ses 55 kilos, à seulement 150 mètres environ de la sortie. Voilà ce que c’est que de l’avoir laissée gambader pendant les heures d’ouverture du zoo, elle a joué un bon tour aux gardiens qui ont dû la ramener au bercail dans une brouette.

Giant tortoise’s great escape in Japan doesn’t go as plannedhttps://t.co/GR8vursArLpic.twitter.com/fCoAJAE0Ot

— Mashable Asia (@mashableasia) August 16, 2017

La direction, chagrinée, offrait une récompense de 500 000 yen (cela fait quand même près de 3 800 euros) à qui la retrouverait. Et cela a marché ! Dès lors, il faut tirer les leçons de cette escapade. Le parc prépare un plan, “secret” pour le moment, pour empêcher la tortue géante de se faire la belle.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le spectacle des cerisiers fleuris a débuté au Japon

Huit morts après le naufrage d'un chimiquier sud-coréen au large du Japon

Japon : Un tribunal juge "anticonstitutionnelle" l'interdiction du mariage homosexuel