PUBLICITÉ

Angela Merkel touche le coeur du public allemand

Angela Merkel touche le coeur du public allemand
Tous droits réservés 
Par Sandrine Delorme
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Répondant à une question d'une jeune trisomique à propos des avortements tardifs, la chancelière sortante est saluée par le public et la presse.

PUBLICITÉ

Moment rare de la campagne électorale, presqu’inhabituel pour Angela Merkel selon les médias Outre-Rhin. La chancelière allemande a touché le coeur du public pendant le dernier débat télévisé, organisé à Lübeck par la chaîne ARD. Notamment dans son échange avec Natalie Dedreux, 18 ans, atteinte de Trisomie 21.

Celle-ci lui demande ce qu’elle pense des avortements tardifs, et lui pose la question très directement : pourquoi a-t-on le droit d’avorter de bébés trisomiques jusque peu avant la naissance ?

Ce à quoi Angela Merkel a répondu :

“_On a au moins réussi à rendre obligatoire un entretien pour les avortements tardifs, les parents doivent y réfléchir encore une fois pendant trois jours pour prendre la décision d’avorter. C‘était déjà incroyablement difficile d’obtenir une majorité sur ce sujet, car on nous a dit que cela relève du libre-choix des parents, surtout de la mère. Mais quand on voit quelle personne formidable vous êtes, je ne peux que dire qu’il était juste et important d’y réfléchir.”

A deux semaines, des élections législatives, Angela Merkel caracole de toutes manières toujours en tête des sondages. Martin Schultz, candidat du SPD, prendra part à un débat télévisé similaire la semaine prochaine, alors qu’il est loin derrière la chancelière sortante dans les intentions de vote.
La troisième place de ces élecions est très disputée, entre le parti d’extrême droite populiste de l’Afd, les Libéraux du FDP, l’extrême gauche Die Linke et les Verts.
Différents scénarios de coalition se dessinent, comme par exemple la CDU de Merkel associée aux Verts et au FDP.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Allemagne a-t-elle tourné le dos à l'accueil des migrants ?

À Berlin, Charles III promet de tout faire pour renforcer les liens germano-britanniques

Guerre en Ukraine : Merkel défend sa politique vis-à-vis de la Russie