EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Triple attentat-suicide en Irak : au moins 83 morts

Triple attentat-suicide en Irak : au moins 83 morts
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Deux voitures ont explosé pendant qu'un commando attaquait un restaurant

PUBLICITÉ

Trois attentats-suicides qui visaient la communauté chiite ont fait au moins 83 morts ce jeudi en Irak. Sept Iraniens figurent parmi les victimes. Près d’une centaine de personnes ont été blessées dans ces attaques simultanées perpétrées près de Nassiriya, à 300 kilomètres au sud de Bagdad, et revendiquées par le groupe Etat Islamique.
Deux voitures ont explosé, tandis qu’un commando d’hommes armés a ciblé un restaurant, avant d’actionner leurs ceintures d’explosifs à un point de contrôle.

“Il y avait quatre bus qui transportaient des pèlerins iraniens”, explique Firas Ahmed, témoin d’une attaque. “Des assaillants ont tiré sur ceux qui se trouvaient à l’intérieur, tandis que d’autres, qui roulaient à bord d’une camionnette, tiraient aussi sur les gens. Ensuite, ils ont marché jusqu‘à un restaurant, et ont ouvert le feu sur les jeunes comme sur les personnes âgées, n‘épargnant personne. Tous ceux qui se trouvaient ici ont été tués”.

Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière du groupe Etat Islamique, depuis que les forces irakiennes ont repris Mossoul des mains des djihadistes il y a deux mois. L’organisation fondamentaliste vient de subir un nouveau revers militaire à Tal Afar , au nord de l’Irak.

Ils ont mitraillé un restaurant à #Nassirya en Irak comme à Paris le 13 novembre 2015.https://t.co/nsJBhZZRlj

— Bahar Kimyongur (@Kimyongur) 14 septembre 2017

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Frappes massives américaines en Syrie et en Irak : au moins 18 combattants pro-Iran tués

Irak : Frappes contre une base militaire abritant des troupes américaines

Des inondations à Erbil, dans le Nord de l'Irak