EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

ONU : Trump Vs "Rocket Man"

ONU : Trump Vs "Rocket Man"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Lors de son premier devant l'Assemblée générale des Nations unies, le président américain s'en est pris à Kim Jong-Un, l''"homme-fusée" et son régime

PUBLICITÉ

Pour la première fois le président américain Donald Trump s’est exprimé devant les Nations unies. Il l’a fait à l’occasion de sa 72e assemblée générale. Un discours qui était très atendu de la part d’un président qui avait sévérement critiqué l’ONU, le ton s’est fait plus nuancé sauf à l’encontre de certains membres comme la Corée du Nord.

Donald Trump : “Aucune nation sur terre n’a intérêt à voir cette bande criminels se doter de l’arme nucléaire et de missiles. Les Etats Unis sont très puissants et très patients. Mais si on les contraint à se défendre ou à défendre leurs allés, nous n’aurons pas d’autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord. Rocket Man, l’homme fusée, s’est engagé dans une mission suicide pour lui même et pour son régime.”

Dénonçant les “Etats voyous” qui “violent tous les principes sur lesquels reposent les Nations unies”, Donald Trump a également attaqué l’Iran et dénoncé à nouveau l’accord signé par les grandes puissances avec Téhéran pour encadrer le programme nucléaire de ce pays et s’assurer qu’il ne serve pas à le doter de l’arme atomique. L’accord nucléaire de 2015 est “un des pires auxquels les Etats-Unis aient jamais participé” et représente un “embarras” pour eux, a-t-il lancé dans l’hémicycle des 193 Etats membres de l’ONU.

Le président américain a aussi insisté sur l’effort consenti par les Etats Unis, qui, avec 22% sont le premier contributeur du budget de l’Onu. Il a demandé aux autres membres de prendre leur part à cet effort.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Affaire Stormy Daniels : Donald Trump reconnu coupable de toutes les accusations

Procès de Donald Trump : Robert de Niro fait parler de lui à l'occasion de la fin des plaidoiries

Mike Pence : "Je crois que l'Amérique est le leader du monde libre"