Référendum en Catalogne : Trump pour une "Espagne unie"

Référendum en Catalogne : Trump pour une "Espagne unie"
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
PUBLICITÉ

A cinq jours du référendum d’indépendance en Catalogne, le chef du gouvernement espagnol a reçu mardi le soutien de Donald Trump lors d’une visite officielle à Washington. Le président américain a estimé que l’Espagne “devrait rester unie” et que ce serait une folie, dit-il que de quitter l’Espagne.

Donald Trump :“L’Espagne est un grand pays et devrait rester uni. Nous sommes en relation avec un grand pays qui devrait rester uni. J’observe ce qui se passe, mais on en parle depuis des siècles et je pense que personne ne sait s’ils vont voter. Le président du conseil espagnol pense qu’ils ne voteront pas. Je pense que les gens seraient très opposés à cela.”

Mariano Rajoy, le chef du gouvernement espagnol : “La décision de déclarer unilatéralement l’indépendance ne dépend pas de moi, cela va de soi. C’est une décision qui devra être prise ou non par le parlement catalan. Je pense très honnêtement que cela serait une erreur. Ce qui ne se produira pas c’est l’organisation d’un référendum valide et démocratique offrant un minimum de garanties.”

La conférence de presse du Président Trump et du premier ministre espagnol a brièvement traité du référ catalan. https://t.co/vfeQeKcSnF

— André C. Gauthier (@commentor2013) 26 septembre 2017

Le coup de pouce de Washington conforte la détermination du chef du gouvernement espagnol. Mardi, sur réquisition de la justice, la police catalane a commencé à démanteler les futurs bureaux de vote afin d’empêcher le scrutin. Une “répression” dénoncée chaque jour par les Catalans et observée de près dans les chancelleries européennes.

Avec Agences

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La loi texane criminalisant l'entrée illégale sur le territoire de nouveau suspendue en cour d'appel

Trump obligé de vendre des biens pour payer une caution de 454 millions de dollars ?

Présidentielle américaine : Joe Biden face Donald Trump, le match retour se précise