DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Littérature : le portrait-robot des lauréats du prix Nobel

Vous lisez :

Littérature : le portrait-robot des lauréats du prix Nobel

Littérature : le portrait-robot des lauréats du prix Nobel
Taille du texte Aa Aa

C’est donc le romancier anglo-japonais Kazuo Ishiguro qui succède cette année à Bob Dylan. Jeudi, l’Académie d’Oslo lui a décerné le prix Nobel de littérature.
Kazuo Ishiguro confirme l‘écrasante domination des anglophones au palmarès du Nobel avec 29 lauréats contre 14 francophones sur 114 récompenses décernées depuis 1901 (aucun prix ne fut distribué en 1914, 1918, 1935, et entre 1940 et 1943).
Mais au palmarès des pays les plus récompensés, c’est la France qui arrive en pole-position avec 16 prix suivie des Etats-Unis et du Royaume-Uni (qui enont raflé 11 chacun). Le dernier prix Nobel décerné à un Français remonte à 2014 pour l’ouvre de Patrick Modiano.

Le palmarès des langues

Outre l’anglais et le français, c’est l’allemand qui arrive en troisième position parmi les langues du Nobel les plus fréquentes (13 prix). L’espagnol arrive en 4ème position.

Vainqueurs multilingues

L’attribution du prix 2017 à Kazuo Ishiguro vient aussi rappeler que les écrivains bilingues voire multilingues savent aussi se distinguer. Ce fut le cas 1913 avec Rabindranath Tagore qui écrivait en Bengali et en anglais. En 1969 Samuel Beckett remporta le prix Nobel. Il écrivait en français et en anglais. Enfin en 1987 Joseph Brodsky fut également récompensé pour son oeuvre écrite tantôt en russe ou en anglais.

Un prix très masculin
Sur les 114 prix, 100 ont été attribués à des hommes contre 14 seulement à des femmes. Quitte à passer totalement à côté de monstres sacrés de la littérature.
La moyenne d‘âge des lauréats est de 65 ans.

Renoncement

Deux lauréats n’ont jamais reçu leur prix. En 1958, le parti communiste russe obligea Boris Pasternak à renoncer à son prix. En 1964, Jean-Paul Sarte devint le seul récipiendaire à refuser sciemment sa récompense.

Le lauréat le plus surprenant

C’est assurément le prix décerné au compositeur Bob Dylan en 2016 qui surprit le plus. Le chanteur ne fit aucun commentaire quant à la décision du comité Nobel.

Des lauréats toujours en vie

Parmi les 114 récipiendaires, 16 sont toujours en vie. Depuis 1974, une règle propre à l’académie suédoise interdit désormais de remettre le prix Nobel de littérature à titre posthume. Cela ne s’est produit qu’une seule fois, en 1931, pour le poète suédois Erik Axel Karlfeldt.