Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La stratégie de Trump dénoncée par Moscou et Pékin.

La stratégie de Trump dénoncée par Moscou et Pékin.
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Donald Trump a dévoilé ce lundi la nouvelle stratégie de sécurité nationale qui place les États-Unis en compétition avec le reste du monde et épingle tout particulièrement Moscou et Pékin.

Selon le président américain, la Chine et la Russie défient les États-Unis "en opérant (...) aux limites de la loi internationale."

Donald Trump, président des États-Unis : "Nous faisons aussi face à des puissances rivales : la Russie et la Chine. Elles mettent au défi la puissance, l'influence et les intérêts des États-Unis. Nous essayons d'établir avec eux un bon partenariat, un partenariat qui protège notre intérêt national.

Moscou accueille avec bienveillance la proposition de partenariat mais le porte-parole du Kremlin dénonce le reste de la stratégie de sécurité américaine.

Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin : "Le caractère impérial de ce document saute aux yeux : on voit aussi le refus de sortir d'un monde unipolaire, il y a d'ailleurs de l'obstination à refuser un monde multipolaire."

Face à possible durcissement commercial américain, Pékin répond n'avoir pas l'intention de modifier sa politique.

Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères : "Le peuple chinois est confiant vis-à-vis du modèle de croissance que nous avons choisi, un socialisme à la chinoise. L'histoire l'a montré : ce modèle fonctionne, la réussite du développement de la Chine est reconnue à traves le monde."

Via son ambassade aux États-Unis, la Chine exprime par ailleurs le souhait que la diplomatie américaine abandonne le principe du jeu à somme nulle pour lui préférer celui de la "coopération" et du "respect mutuel."

Dans un communiqué, l'ambassade chinoise écrit que la "coopération est l'unique choix qui s'offre à la Chine et aux États-Unis"