Millas : plutôt des barrières fermées

Millas : plutôt des barrières fermées
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La conductrice du car scolaire a "de nouveau" été placée en garde à vue, elle continue d'affirmer que les barrières étaient ouvertes mais l'enquête s'oriente vers le contraire.

PUBLICITÉ

Une barrière fermée, c'est dans cette direction que va la justice, après l'accident entre un bus scolaire et un train jeudi dernier près de Perpignan. La conductrice du car scolaire a "de nouveau" été placée en garde à vue, elle continue d'affirmer que les barrières étaient ouvertes mais l'enquête s'oriente vers le contraire. Des traces ont été relevées sur le bus à hauteur des barrières, mais elles pourraient venir d'un autre accrochage.

St Feliu d'Avall, en deuil, cherche des réponses. Les enfants du car scolaire rentraient chez eux, dans ce petit village.

Une reconstitution a eu lieu ce mardi matin sur le passage à niveau pour déterminer le champ de vision de la conductrice. Dans un autocar identique à celui impliqué dans l'accident ont pris place plusieurs enquêteurs, munis d'une caméra.

Un drone a réalisé également des prises de vue. Le bus circulait à 12 km/h, le train régional à 75 km/h . A Millas l'accident a fait 6 victimes, des collégiens. Le pronostic vital est toujours engagé pour 5 autres adolescents.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Millas : le passage à niveau au centre des interrogations

Autriche : trois touristes sont morts dans une avalanche

Pont de Baltimore : deux corps sans vie ont été repêchés de la rivière Patapsco