DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Pologne critique encore l'Europe, responsable de "la désillusion"

Vous lisez:

La Pologne critique encore l'Europe, responsable de "la désillusion"

La Pologne critique encore l'Europe, responsable de "la désillusion"
Taille du texte Aa Aa

Des voeux de bonne année amers adressés à Bruxelles... En plein bras de fer avec les dirigeants européens, le président polonais a lancé un appel aux institutions européennes les invitant à être plus attentives aux besoins des nations membres. Andrzej Duda s'est exprimé lors d'une réception du Nouvel An pour les ambassadeurs étrangers qu'il a accueillis au palais présidentiel dans la capitale, Varsovie.

"Les institutions européennes devraient prendre leur part de responsabilité dans la désillusion qui est apparue à l'égard de l'intégration sociale et devrait en tirer les leçons. C'est le rôle des institutions de l'union de construire une politique européenne harmonieuse et non de stigmatiser, diviser et opposer les nations européennes."

Citant le Brexit et les récentes élections dans certains pays d'Europe occidentale où les eurosceptiques ont obtenu un soutien important, il a déclaré que cela était dû au fait que les institutions de l'UE étaient sourdes aux besoins de ses 28 Etats membres.

La Pologne est confrontée à un conflit sans précédent avec les dirigeants européens qui l'accusent de mettre au pas son système judiciaire. Tentant d'infléchir cette réforme du judiciaire, ils ont lancé une procédure de sanction inédite qui, théoriquement, pourrait priver à terme la Pologne de son droit de vote, mais qui a peu de chance d'aboutir. La Hongrie a déjà déclaré qu'elle opposerait son veto.

Mardi, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a affiché une volonté d'apaisement en recevant le nouveau Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki. 

Les deux dirigeants ont convenu de se revoir "pour avancer d'ici à la fin février".