EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Un voyage à risque pour Carles Puigdemont

Carles Puigdemont.
Carles Puigdemont. Tous droits réservés  REUTERS/Francois Lenoir
Tous droits réservés  REUTERS/Francois Lenoir
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Si l'indépendantiste catalan se rend à Copenhague ce lundi comme prévu, le parquet espagnol pourrait demander l'activation du mandat d'arrêt européen qui le vise.

PUBLICITÉ

En exil en Belgique, l'indépendantiste catalan est invité ce lundi par l'Université de Copenhague où il doit participer à un débat.

Le parquet espagnol a menacé ce dimanche de demander aux autorités danoises l'arrestation de l'ancien président de l'exécutif catalan.

L'annonce intervient alors qu'à Barcelone le président du parlement catalan, l'indépendantiste Roger Torrent, doit décider ce lundi s'il présente la candidature de Carles Puigdemont à la présidence de la région. S'il l'officialise, un débat suivi d'un vote sur cette candidature sera organisé au parlement à la fin du mois.

Mais d'un point de vue logistique et juridique une candidature de Carles Puigdemont est hasardeuse. S'il reste à l'étranger, il devra être investi à distance et les services juridiques du parlement ont déjà jugé cette investiture contraire à la Constitution. Et s'il rentre en Catalogne, il a toutes les chances d'être arrêté.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Carles Puigdemont toujours candidat à la présidence catalane

Le Parti socialiste célèbre sa victoire aux élections catalanes

Le Parlement espagnol approuve un projet de loi d'amnistie pour les indépendantistes catalans