Fausse alerte à Hawaï : "ce n'était pas sa première erreur"

Fausse alerte à Hawaï : "ce n'était pas sa première erreur"
Par Euronews avec AFP-AP-REUTERS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Hawaï, le fonctionnaire qui avait lancé une fausse alerte au missile balistique le 13 janvier dernier a été licencié.

PUBLICITÉ

Cet employé de l'Agence de gestion des urgences de Hawaï (HEMA) assure pourtant ne pas avoir entendu qu'il s'agissait d'un exercice. Une erreur qui ne serait apparemment pas sa première. "Il avait déjà confondu la réalité avec des exercices à au moins deux reprises", a expliqué les chef des forces armées de Hawaï. Et le Général Bruce E. Oliveira d’ajouter que l’employé en question "était source d’inquiétude depuis 10 ans". Alors que les tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord sont très fortes, cette fausse alerte avait créé un vent de panique dur l’île américaine.

Partager cet articleDiscussion