Offensive turque en Syrie : une aubaine pour Daech ?

Offensive turque en Syrie : une aubaine pour Daech ?
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis la reconquête des territoires irakiens sur le groupe État islamique, les jihadistes multiplie les attaques le long de la frontière irako-syrienne. L'offensive turque en Syrie pourrait permettre au groupe ultra-radical de lancer de nouvelles attaques.

PUBLICITÉ

Un mois après avoir repris tous les territoires contrôlés par le groupe État islamique, l'Irak annonce ce lundi que les forces américaines commencent à réduire leur nombre. Mais elles continuent de fournir artilleries et soutien aérien aux forces irakiennes. Car c'est sur un autre front que les deux alliés combattent. Depuis le lancement de l'offensive turque contre l'enclave d'Afrine dans le nord-ouest de la Syrie, Daech multiplie les attaques le long de la frontière syrienne.

 

"La coalition et les forces de sécurité irakiennes s'inquiètent des actions militaires de la Turquie. Évidemment les forces syriennes riposteront et devront retirer leurs troupes de la lutte contre l’État islamique, ce qui pourrait donner à Daech des occasions ou même une liberté de manœuvre pour attaquer d'autres forces syriennes de manière plus agressive voire même attaquer les forces de sécurité irakiennes le long de la frontière syrienne" souligne le capitaine Josh Standifer de l'US army. 

Les forces irakiennes, soutenues par une coalition internationale, se sont battues contre les djihadistes pendant plus de trois ans pour reprendre les territoires qu'elles occupaient autrefois.

En Syrie voisine, les forces soutenues par les États-Unis continuent de lutter contre des poches de combattants le long de la frontière orientale du pays.

avec APTN

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

70 morts dans les frappes du régime syrien

Mois de janvier sanglant en Syrie, l'appel des ONG

Frappes massives américaines en Syrie et en Irak : au moins 18 combattants pro-Iran tués