DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Salah Abdeslam mutique devant la justice belge

Vous lisez:

Salah Abdeslam mutique devant la justice belge

Salah Abdeslam mutique devant la justice belge
Taille du texte Aa Aa

Il était il y a deux ans l'homme le plus recherché d'Europe. En attendant son procès en France, Salah Abdeslam a comparu ce lundi devant la justice belge qui a requis vingt ans de prison à son encontre pour avoir tiré sur des policiers, alors que sa cavale prenait fin près de Bruxelles.

Abdeslam : "Je n'ai pas peur de vous, je place ma confiance en Allah"

Sans surprise, le seul membre vivant des attentats du 13 novembre à Paris a refusé de répondre aux questions, ajoutant que son silence ne faisait de lui "ni un coupable ni un criminel", et qu'il s'en remettait à Allah. Des propos perçus comme une provocation par les familles des victimes :

"Non seulement, il déclare ne pas se retirer de ce silence, mais il fait des déclarations qui sont très clairement de la provocation en disant qu'il ne croit qu'à son Dieu et que seul son Dieu n'a sa confiance, en disant à la présidente qu'il n'a pas peur, qu'il n'a pas peur d'elle, qu'il n'a pas peur de ses alliés", souligne Philippe Duperron, le père d'une victime des attentats du 13 novembre.

L'audience reprendra jeudi

L'audience a été suspendue jusqu'à jeudi, qui pourrait être le dernier jour des débats. Les familles des victimes espèrent qu'Abdeslam finira par parler :

"Je pense que personne ne peut être satisfait. Maintenant, on espère que ses avocats vont prendre le relais, qu'ils vont nous apporter les éléments de réponse auxquels les victimes ont droit. Et on espère que le jeudi, ce sera le cas", indique Guillaume Lys, avocat d'une association de victimes du terrorisme.

L'avocat de Salah Abdeslam n'a pas fait davantage de déclarations.

Son client, habituellement incarcéré à Fleury-Mérogis, a été reconduit après l'audience à la prison de Vendin-le-Vieil, dans le nord de la France. Il y restera durant toute la durée de son procès belge.